Prise au dépourvu, je réprime l’envie de fuir de chez moi.

Sarcasme et beaux-parents

Indulgence faussée Sourires forcés Pâtisserie bien vite délestée

Pas d’échappatoire possible

La perfection de la tarte trône odieusement au milieu de mon salon

Mièvreries des baisers mielleux

comme des reproches déguisés

Mon homme devenu enfant nous emprisonne de ces traditions

Puis, les questions fusent

Futur imparfait, passé raté

tout imposé au fils prodigue

Agir, je dois réagir

Je ranime la flamme de l’enfer,

je déterre la hache de guerre

Incisive, je divise Je vise la sauvegarde de mon couple

« Notre vie nous appartient ainsi que nos erreurs  »

Je serais morte 100 fois si leurs yeux avaient été des fusils

Silence écrasant Moiteur de la gène Atmosphère électrique

Futilité lancée : l’éloge de la pluie et du beau temps

Yes ! Mon coup d’éclat a été refoulé

Certainement pas digéré

J’ai court-circuité la connerie

j’ai gagné ! la désapprobation de la Marâtre

Marre de jouer les filles gentilles

Surpriiise ! Votre fils a épousé une forcenée

« Heu… Quelqu’un veut du thé ? »

Publicités

envie de dire quelque chose ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s